HIATUS • FORUM FERME POUR DUREE INDETERMINEE
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 
Ashelia Daemian, professeur de premiers soins
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

Ashelia Daemian
avatar

ENSEIGNANT


ϟ Lettres envoyées : 21

ϟ Date d'inscription : 26/05/2013

ϟ Âge : 27


Carnet d'identité
Familier: Lyra, une femelle lori bleu
Clan: Enseignants
Points XP:
0/0  (0/0)

Posté le Dim Mai 26, 2013 4:30 am

NOM Prénom




Personnage


❯ NOM : Daemian
❯ PRENOM : Ashelia
❯ AGE : 24 ans
❯ NATIONALITE : Galloise
❯ DONS : Contrôle des plantes(peut les faire pousser plus rapidement et les contrôler, mais ne peut créer à partir de rien, elle doit avoir des graines), Guérison.
❯ FAMILIER : Un oiseau, une femelle lori bleu plus précisément nommée Lyra.
❯ CLAN : Enseignants
❯ OPTIONS CHOISIES : Professeur de Premiers Soins - Accessoirement infirmière aussi s'il n'y en a pas d'autres et que c'est possible.
❯ NIVEAU : débutante en tant que Professeur, mais haut niveau dans le domaine de la médecine magique.
❯ AVATAR : Euphemia Li Brittania de Code Geass.





Ecris ton histoire. Raconte nous ta vie avant d'arriver. Qui était tu ?

Je suis née il y'a de cela 24 ans, dans la belle ville de Swansea au Pays de Galles. Mes parents étaient des personnes tout ce qu'il y'a de plus ordinaire, ma mère Elisabeth est fleuriste et mon père John lui est informaticien. Nous n'étions pas très riches, mais nous étions heureux. En même temps que moi naquit une autre petite fille, Serah qui me ressemblait comme deux gouttes d'eau. Notre enfance se passa ordinairement, sans aucun événement notable, ma sœur et moi étions très proches, et nous le sommes toujours d'ailleurs, même si nous sommes assez différentes, Serah ayant toujours été plus rebelle et turbulente que moi.

Et puis un jour, alors que j'avais 15 ans, quelqu'un vint frapper à notre porte, c'était une femme assez âgée mais qui avait un regard doux et une présence apaisante, accompagnée d'une autre femme, plus jeune, à la chevelure flamboyante. Mes parents les invitèrent à entrer et ils discutèrent longuement. Mes parents crurent d'abord à une blague, jusqu'à ce que la femme aux cheveux roux fit apparaître une flamme dans sa main. Ils étaient effrayés, mais se calmèrent soudain. Je ne le savais pas à ce moment, mais je comprit plus tard que la femme agée avait le pouvoir d'influer sur les émotions des gens.

En réalité, me parents avaient auparavant reçus de nombreuses lettres, m'étant toutes adressées, ces lettres disaient toutes la même chose: nous étions des sorcières, nous avions des dons et il nous était offert d'étudier dans une prestigieuse école pour m'aider à maîtriser ceux-ci. Mais croyant à une farce, ou à une secte quelconque ils n'avaient jamais donné suite et ne m'avaient jamais parlé de rien. Mais à force d'être sans réponse, il semblait que l'établissement avait décidé d'envoyer des représentantes.

Ces deux femmes expliquaient à nouveau ce que la lettre disait: que moi et ma soeur Serah avions des dons, des dons surnaturels, comme ceux que venait de montrer la femme rousse. Elles leur expliquèrent qu'elles devaient nous emmener, pour nous apprendre à maîtriser nos dons. Malheureusement, n'étant que de simples humains, et pour leur sécurité, ils n'étaient pas autorisés à venir avec nous, mais nous pourrions revenir les voir aussi souvent qu'on le voulait.
Ma mère refusa, catégoriquement, mais je vis mon père, son regard, il avait changé. Un mélange de peur, de dégout et de haine était né en ces yeux qui nous avaient autrefois regardés avec amour. Alors notre père signa. Il convainquit notre mère, en arguant du fait que nous serions en danger si nous restions à Swansea, si d'autres le découvrait, ils voudraient nous faire du mal.
C'est ainsi que nous fûmes emmenées, Serah et moi, loin de nos parents, ce jour-là on ne pleura pas, la femme nous apaisait pour éviter les cris. Après de nombreuses heures, passées pour la plupart du temps à dormir, on débarqua sur une île. Là les deux femmes, dont les noms étaient Claire et Yuko nous expliquèrent tout ce qu'on devait savoir et nous emmenèrent au Lycée Azelia. Pendant des années on y apprit de nombreuses choses, mais à chaque vacances nous allions voir nos parents, jusqu'à l'été de mes dix-sept ans, où mon père n'était plus là. Ils s'étaient séparés, ma mère ne supportant plus la haine qu'il nous vouait à présent. Je n'ai plus de nouvelles de lui depuis.

Les années passaient, partagées entre les cours, les loisirs, les voyages et le petit boulot de serveuse que j'avais pris pour financer mes études et mes dépenses personnelles. J'avais 18 ans, et il chamboula toute ma vie. Il s'appelait Kyô et était d'origine Japonaise. Il avait un an de plus que moi et était un sorcier élémentaire, contrôlant la glace. Nous nous croisions souvent, et depuis des années je l'observais en secret, il était plutôt solitaire et pouvait paraître rude, mais au fond de moi je savais qui il était, un homme doux, tendre, bien que maladroit socialement parlant. Avec le recul, je crois maintenant que je l'ai aimé dès l'instant où je l'ai vu, cette aura de mystère qu'il dégageait m'a instantanément attirée. Mais bien que je l'observais toujours, je n'avais jamais eu le courage de l'aborder. Et puis un jour, lors d'une ballade dans les jardins de l'académie, je lui suis littéralement tombé dessus. C'était en hiver, et j'avais glissée sur une plaque de neige, l'emmenant avec moi dans la chute en pleine poudreuse. Les débuts furent rudes, il me cria dessus pour l'avoir fait tomber, mais étrangement, j'avais ressentit comme une connexion quand il me parla. Et au fil des mois nous avons continuer à nous parler, et après de maints efforts, nous étions devenus amis. Mais moi je voulais plus que ça, et sans que je ne le sache, c'était son cas à lui aussi, mais aucun de nous n'osait avouer ses sentiments à l'autre.
Mais tout ça c'était sans compter Serah. Le bal de fin d'année approchait et je n'avais toujours pas de cavalier. On m'avait bien fait 2 ou 3 propositions, mais je les avaient toutes déclinées, c'était avec Lui que je voulais aller à la soirée. Serah avait depuis bien longtemps compris nos sentiments mutuels, alors elle agit, à l'aide de lettres anonymes qu'elle envoya à chacun de nous, nous donnant rendez vous. J’espérais de tout mon coeur que c'était Kyô qui me l'avait envoyé, alors je me rendis au lieu de rendez vous avec joie. Et quand je vis Kyô, un grand sourire se dessina sur mes lèvres.

"Kyô"
"Ashelia... Je... Ta lettre..."
"Ma lettre? Mais c'est toi qui m'a envoyé une lettre!"
"Non, c'est toi!"
"Serah..." Avais-je murmuré, comprenant la supercherie et son auteur."Pardon Kyô je crois que tout ça n'est qu'une mauvaise blague de ma soeur!"

Et alors que je m'éloignais à grands pas, bien décidée à donner une bonne correction à ma soeur, quelques petites larmes de tristesse avaient perlées dans mes yeux, déçue et blessée de n'avoir été que la victime d'un tour de Serah. Sans m'en rendre compte, je m'étais mise à courir, mais d'un coup une main m'attrapa le bras, me faisant me retourner. Kyô fut choqué de me voir en pleurs, je le vis dans ses yeux.

"Ashe... Je... Jsais pas ce que Serah t'as écrit, mais jvais te dire ce que moi je penses." Dit-il en essuyant mes larmes avec ses pouces. "Je...Je t'aime. Depuis le jour où tu m'es tombée dessus, tu m'as plus quittée. J'en dev'nais dingue!"

Mes larmes avaient repris de plus belle, mais pour une autre raison, il s'inquièta, pensant probablement que ses sentiments n'étaient pas partagés, mais je le regarda dans les yeux, ses beaux yeux bleus, et déposa un baiser sur ses lèvres.

"Je t'aime moi aussi."
"Wow...C'est...Wow... Tu...Veux venir au bal avec moi? En tant que...petite amie...?"

J'acquiesça avec bonheur, et lui tomba dans les bras. Après ce jour, nous ne nous sommes plus quittés, liés comme les doigts de la mains, la soirée vint et se passa merveilleusement, mieux encore que dans les contes de fées. Plus les mois passaient plus nous étions proches, et un jour, je me donna entièrement à lui, lui offrant mon innocence. Tout était merveilleux. Mais, deux mois après ce jour, je tombais malade, j'avais pensé à un mauvais coup de froid, trop effrayée d'envisager l'autre possibilité, mais le médecin m'annonça bien cette vérité qui m'effrayait tant: j'étais enceinte. J'avais 18 ans et j'étais enceinte. J'avais paniqué à ce moment là, ne sachant que faire, peur que Kyô m'abandonne, peur de me retrouver seule avec un enfant à élever, peur de ne pas y arriver, peur de devoir arrêter mes études pour devenir une Médecin-Mage. Mais je dû bien me résoudre à tout lui dire. Il prit très bien la chose, il était même heureux et j'en étais soulagé, il faisait beaucoup de plans, projetant de quitter l'école et de trouver un travail pour prendre soin de nous, moi je mettrais en suspends mes études le temps de la grossesse pour les reprendre ensuite. Il me demanda même en mariage, et nous nous sommes dit "Oui" alors que j'étais dans mon septième mois de grossesse. Ma mère n'approuva pas tellement notre union, nous étions très jeunes, trop jeunes à son goût pour se marier et avoir un enfant. Mais en même temps elle était heureuse de savoir que j'étais tombée sur un homme qui acceptait et assumait ses responsabilités.

Et finalement je donna naissance à notre enfant, une merveilleuse petite fille. Elle avait mes cheveux, mais possédait les magnifiques yeux saphirs de son père. Sakura. C'est le nom que je lui donna, en référence à ses cheveux, et en hommage à la langue d'origine de celui qui était à présent mon mari. Nous étions heureux, au comble du bonheur. Oh ce n'était pas toujours facile, mais on s'en sortait. J'avais terminé mes études et était devenue Médecin-Mage, soignant les gens grâce à mes dons sur les plantes ainsi que mon don de guérison, m'appuyant en plus sur les potions que je créaient avec mes propres plantes pour les soigner. Mais les contes de fées ne sont pas éternels, et le mien tourna au cauchemar. Un peu moins de deux ans après la naissance de Sakura, Kyô tomba gravement malade, je tentais tout pour le sauver, ne dormant presque plus, concoctant potions, filtre, remèdes, créant de nouvelles plantes magiques pour tenter de le guérir, mais son état empirait. Il se retrouva à l'hôpital, mais ils ne purent rien faire et finalement il me quitta... Il nous quitta après moins d'un mois.

J'étais anéantie, complètement perdue sans lui. J'avais l'impression que plus rien ne comptait, j'avais même délaissée notre merveille. Cependant, c'est elle, c'est elle qui me fit reprendre pied, pour elle. La petite s’égosillait depuis des heures sans que je m'en rendes comptes, mourant de faim. Et d'un coup je réagis et je courus vers son berceau, la prenant dans mes bras et la serrant très fort en pleurant comme jamais. J'avais décidé de vivre pour elle, pour cette petite fille qui était le fruit de notre amour, la seule chose qu'il me restait de lui, la vie qu'il avait laissé en ce monde après son départ. Je repris doucement pied, mais l'île me rappelait trop de mauvais souvenirs, encore bien trop frais dans mon esprit, alors je suis partie, emmenant Sakura avec moi. Nous avons voyagé, faisant le tour du monde. Pendant presque trois années, répandant mes connaissances médicales dans tout le monde sorcier, commençant à me faire un petit nom dans celui-ci. Au fil du temps ma blessure finit par cicatriser, et je décida de tourner la page, reprenant mon nom de jeune fille, Daemian, moi qui m'étais appelée avant Ashelia Sâto, redevenait Ashelia Daemian, bien que je laissais le nom de son père à ma petite fleur. Finalement je revins sur l'île où j'avais passé les plus belles années de ma vie, sachant que ce serait le meilleur environnement pour ma fille qui possédait le même don que son père, la cryokynésie, s'amusant à faire tomber des petits flocons de neige de temps à autres.

Pendant quelques mois j’enchaînais les petits jobs pour subvenir à nos besoins, mais c'était dur. J'entendis alors dire que le lycée recherchait un professeur pour les premiers soins, le précédent professeur ayant pris sa retraite. Il était vrai que je n'avait que peu de connaissances dans le domaine de l'enseignement, mais dans le domaine de la médecine magique j'étais sans conteste une des meilleures de mon domaine malgré mon jeune age, sans vouloir me vanter. Je posa donc ma candidature, et après de nombreux tests, décrocha le boulot. Et c'est ainsi que je devint professeur dans l'académie où j'avais passés quelques uns des meilleurs instants de ma vie.


Comment es-tu à l'intérieur de toi ? Tes émotions es plus probables ? Ce que tu cache ?

La jeune femme est de nature douce et souriante. Gentille et polie autant que faire se peut, elle ne se met que rarement en colère. Sa maternité a éveillé en elle un instinct maternel puissant, et elle est particulièrement protectrice. Néanmoins, cette même maternité a fait que malgré tout, elle sait se montrer stricte et se faire respecter quand c'est nécessaire. La jeune femme est intelligente et cultivée, adorant lire, même si l'éducation de sa fille lui prenant du temps, elle a moins d'occasion de se plonger dans les bouquins. Ashelia aime aussi chanter, pour le plus grand bonheur de sa petite Sakura. La jeune maman a aussi un lien particulier avec la nature et aime passer son temps à se promener dans les jardins. De plus elle est un véritable cordon bleu, surtout concernant les pâtisseries et autres douceurs.

Mais depuis la mort de son époux, elle se plonge parfois dans la mélancolie, et elle a plus de mal à s'attacher aux gens, elle n'a d'ailleurs laissé aucun autre homme partager sa vie ces 3 dernières années, et avoir un enfant en bas âge n'arrange pas cet état de fait. Mais au fond d'elle, elle est plutôt romantique, et après trois années de solitude, elle aimerait à présent tourner la page, tout en élevant sa fille du mieux qu'elle le peut.


A quoi ressemble tu dans le miroir ? Ton style ?

Ashelia est une jeune femme de petite taille, ne dépassant pas le mètre soixante-trois. Elle est fine et gracieuse, mais possède des formes très féminines, et notamment une poitrine et des hanches bien développées, apparues lors de sa grossesse. Son visage est fin et harmonieux et est illuminé d'une magnifique paire d'yeux couleur améthyste. Ce visage est encadré d'une longue chevelure dont la couleur est naturellement d'un rose tendre. Sa peau est pâle mais d'une douceur infinie.

Lily a toujours une démarche légère et gracieuse, presque comme si elle flottait au dessus du sol. Elle porte toujours des talons. En dehors de ça son style vestimentaire n'a rien d'exceptionnel, elle s'habille comme beaucoup de jeunes femmes de son age, une pointe de maturité en plus. La jeune maman a souvent une fleur dans les cheveux.


Qui est dérrière l'écran ?
Prénom/Pseudo habituel? Ashelia, Amalya, Alyuna etc...
Tu as quel âge ? 22 ans
Où habites-tu ? Dans le Nord de la France
Comment as-tu connu ce forum ? Par Sawen.net jcrois
Comment le trouves-tu ? Il m'a l'air sympa, sinon je me serais pas inscrite.
As tu des questions ? Des suggestions ? Euh oui je voudrais savoir si c'est bien permis qu'Ashelia ait une fille et si, à l'occasion je pouvais la jouer en temps que PNJ dans certains rps.
As tu lu le règlement ?[CODE VALIDE PAR EMILY]
Veux-tu être parrainer ?Oui [x] Non [ ] Si ça peut m'aider à m'intégrer.
© Lycée Azelia © Code réalisée par Coco, sous l'oeuvre de Koalz


Revenir en haut Aller en bas

Apple L. Prescott
avatar

TROISIEME ANNEE


ϟ Lettres envoyées : 805

ϟ Date d'inscription : 26/11/2012

ϟ Âge : 23


Carnet d'identité
Familier: Miki, un Lapin
Clan: Les Magnolias
Points XP:
0/10000  (0/10000)

Posté le Jeu Mai 30, 2013 7:01 am

Hello,
Je me suis réjouie en lisant ton histoire Cuuute J'ai vraiment adorée et je ne dis pas ça comme ça, c'est vraiment bien ^_^
Et bien je remarque beaucoup de personnages et bien si cela t'en dit tu pourras proposer la sœur Serah qui je pense pourra avoir une très bonne histoire aussi au lycée Azelia, enfin a toi e voir Wink Sinon je ne m'y connais en personnage mineur mais je pense que vu que la fille est encore petite tu pourras la faire interagir dans tes rps et après quand tu le sens tu peux la proposer en scénarios de cette façon une personne intéressée pourra prendre le relai, ou tu pourras en faire un double-compte après un minimum de rps (Cf.règlement)
Bah sinon le reste est parfait et bien ce sera donc professeur de premiers soins que je rappelle est une des options que les étudiants choisissent, et infirmière au lycée vu que nous en manquons et plus tard au cas ou une infirmière nous rejoint tu peux juste être l’assistante qui s'occupe pendant ses heures libres,mais bon a toi de voir ^_^
Enfin bon, j'attendrais donc des réponses de ta part et je pense que je pourrais te valider Yes Sinon je vois que tu veux etre parrainer, je file donc t'en chercher un , donc attend un mp de ton parrain!


Revenir en haut Aller en bas

Ashelia Daemian
avatar

ENSEIGNANT


ϟ Lettres envoyées : 21

ϟ Date d'inscription : 26/05/2013

ϟ Âge : 27


Carnet d'identité
Familier: Lyra, une femelle lori bleu
Clan: Enseignants
Points XP:
0/0  (0/0)

Posté le Jeu Mai 30, 2013 7:46 pm

Pour sa fille oui jvoulais la jouer en PNJ dans certains de mes rps vu qu'elle est encore très jeune. Pour Serah y'a des chances que j'en fasse une prédef oui mais pas tout de suite, faut que je réfléchisse un peu au rôle qu'elle pourrait avoir dans l'école(peut-être infirmière justement tiens.). Concernant le rôle d'infirmière c'est exactement ce à quoi je pensais. Elle est là en tant que suppléante le temps qu'il y'ait une vraie infirmière et après elle fera ça les jours de congés de la vraie infirmière et pendant son temps libre entre deux cours.
Revenir en haut Aller en bas

Apple L. Prescott
avatar

TROISIEME ANNEE


ϟ Lettres envoyées : 805

ϟ Date d'inscription : 26/11/2012

ϟ Âge : 23


Carnet d'identité
Familier: Miki, un Lapin
Clan: Les Magnolias
Points XP:
0/10000  (0/10000)

Posté le Jeu Mai 30, 2013 9:38 pm


Bravo...Tu es Validée



Et bien c'est parfait ^_^ pour le prédéfinis prends ton temps.
Sinon j'ai l'honneur de te dire que tu es validée Wink Bienvenue au Lycee !





©️ By Emily


Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé




Posté le

Revenir en haut Aller en bas
 

Ashelia Daemian, professeur de premiers soins

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Une clinique medicale pour les premiers soins a St-Ard (Archaie)
» Cours n°1 : Les premiers soins.
» Les 100 premiers jours du gouvernement vus par...
» Les 100 premiers jours du president Preval vus par les media
» Ashelia D. Nargan, l'absinthe de l'homme [Terminée]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Lycée Azélia :: Fiches Validées-